Carlos Fuentes

(1928-2012)

né le 11 novembre au Panama

décédé le 15 mai, à Mexico

Todos los gatos son pardos (1970)

El tuerto es rey (1970)

Los reinos originarios (1971)

Orquídeas a la luz de la luna (1982)

Comedia mexicana (1982)

Ceremonias del alba (1990)

« La littérature est un art inégalable qui relate la vie réelle d'une communauté. »

Chef de file de la nouvelle littérature latino-américaine, Carlos Fuentes est l'auteur d'une oeuvre autant poétique que politique. Habitué aux voyages depuis l'enfance, il devient diplomate après des études de droit et exerce ses fonctions de par le monde. Très engagé à gauche, c'est grâce à la littérature que le fondateur de la Revue de littérature mexicaine va exprimer ses positions parfois controversées, comme en 2004 avec le pamphlet Contre Bush. Peintre de la société mexicaine, de son présent mais aussi de son passé, l'auteur use autant de la satire que de l'onirisme ou du réalisme le plus exacerbé pour dévoiler les faces cachées d'un monde qu'il n'a de cesse de vouloir saisir. Dès 1954 et son premier recueil de nouvelles Jours de carnaval, Fuentes fait preuve de son talent pour évoquer les différentes cultures, classes sociales et valeurs qui caractérisent le Mexique, tout en portant un regard critique. Ecrivain habile, il manie différents genres tels que la nouvelle, l'essai ou le roman épistolaire. Lauréat en 1989 du prestigieux prix Cervantès pour l'ensemble de son oeuvre, Carlos Fuentes incarne avec sa littérature complexe et profonde, un monument de la littérature mexicaine.

retour